Orthophonie et maladie d’Alzheimer – Orthophonie Académie

Le rôle que joue l’orthophoniste dans la maladie d’Alzheimer

Comme nous l’avons dit dans un article précédent, l’orthophonie comme discipline de rééducation, offre la possibilité de se spécialiser dans le traitement des enfants, des adultes ou encore dans un certain type de trouble. Beaucoup sont surpris d’apprendre que les orthophonistes ont développé des stratégies thérapeutiques spécifiques qui peuvent aider les adultes souffrant d’une lésion cérébrale post-traumatique (TBI), d’un accident vasculaire cérébral, d’une déficience cognitive légère ou d’une démence. Dans ce sens, quelques orthophonistes se sont spécialisés dans le traitement de la maladie d’Alzheimer.

Mais en quoi les orthophonistes peuvent-ils aider les patients qui souffrent de la maladie d’Alzheimer ?

La thérapie cognitive pour la maladie d’Alzheimer

Les orthophonistes ne peuvent pas faire le diagnostic de la maladie, ils sont formés pour travailler avec les patients souffrant de pertes de mémoire ou d’autres troubles cognitifs, tant pour améliorer les fonctions perdues que pour enseigner aux patients comment compenser leurs déficits.

Rôle de l’orthophoniste dans la maladie d’Alzheimer

Quand un orthophoniste travaille avec des patients atteints de la maladie d’Alzheimer, il faut que les objectifs de communication et cognitives restent individualisés et fonctionnels. L’une des parties les plus gratifiantes du travail de l’orthophoniste est que chaque patient est unique dans la façon dont il réagit face à ses propres limites. Une collaboration est instaurée entre le praticien et son patient pour identifier quelles stratégies ou approches seront les mieux adaptées à ses besoins. Il est important pour les thérapeutes de maximiser les points forts du patient, plutôt que de tenter d’améliorer ses faiblesses. Comme l’état d’un patient évolue (la démence progresse), l’orthophoniste doit identifier des stratégies compensatoires appropriées. Il doit aussi sensibiliser les membres de la famille et le personnel soignant sur ce qu’ils peuvent faire pour aider leur proche à lutter contre cette maladie.

Les principaux enjeux et défis

L’orthophoniste est confronté, lors du traitement de la maladie d’Alzheimer, à trois grands problèmes rencontrés par les patients. L’approche que doit avoir un orthophoniste, doit être holistique (considération de l’individu dans sa globalité) et tous les traitements mis en place au cours de la maladie doivent tenir compte de ces trois problématiques :

  • Le sentiment d’isolement : Les patients ne peuvent pas assister à de nombreuses rencontres sociales en raison de leurs pertes cognitives mais également à cause de la stigmatisation qui existe encore dans notre société envers ceux ayant des pertes de mémoire. La communication peut aussi devenir plus difficile, car ils ont du mal à comprendre et à s’exprimer. Les interactions significatives avec les autres sont essentielles à la qualité de vie et au sentiment général de bonheur.
  • Le manque de stimulation et de participation à des activités significatives : les patients ne travaillent plus et ne peuvent plus participer à des activités stimulantes. Les patients peuvent alors se sentir comme un fardeau pour leur entourage.
  • La perte de dignité : certaines personnes peuvent parler avec les malades d’Alzheimer avec un ton condescendant ou leur rappeler leur maladie à chaque instant.

Qualités pour devenir orthophoniste – Orthophonie Académie

Qualités indispensables pour devenir orthophoniste

Pour devenir orthophoniste, il faut tout d’abord réussir le concours d’entrée et pour ce faire une bonne préparation au concours d’orthophonie est de mise. Orthophonie Académie vous propose son aide grâce à une préparation en ligne avec des exercices et des cours. Cela étant dit, la réussite à l’obtention des diplômes n’est pas la condition sine qua non qui fera de vous un bon praticien, d’autres qualités sont requises pour persévérer dans ce domaine.

Une bonne capacité d’écoute et une excellente communication

L’orthophoniste est amené à côtoyer des personnes de tout âge et de milieux différents.. L’orthophoniste doit gagner la confiance de ses patients car ces derniers peuvent être peu coopératifs du fait de la peur, de la frustration ou de la désorientation qu’ils peuvent sentir suite à leur situation peu commode.

De la patience

Un orthophoniste se doit d’être patient car il aura à côtoyer des personnes dont les progrès peuvent être lents. Ceci impliquera des exercices répétitifs pour aider les clients qui ont des problèmes à mémoriser le traitement et les informations.

La créativité et la résolution de problèmes de compétences

Parce que chaque client n’est JAMAIS comme le précédent, il faut toujours être créatif pour garder la thérapie intéressante, motivante et bénéfique pour le patient d’une part, et pouvoir concevoir des programmes appropriés pour différents styles d’apprentissage et différents problèmes de communication.

La faculté à travailler en équipe

L’orthophonie est une spécialité qui nécessite une équipe pluridisciplinaire pour que le patient soit bien encadré. C’est pour cette raison qu’un orthophoniste est amené à interagir avec les autres cliniciens d’où l’importance de pouvoir très bien évoluer au sein du groupe traitant.


Vocabulaire du Concours Orthophonie : méthode de travail

Lors de la préparation au Concours Orthophonie, le vocabulaire ressemble à un puits sans fond… En effet, si la plupart des concours orthophonie proposent quelques QCM de vocabulaire, il est difficile, voire impossible d’être sûre de tomber sur des mots connus… sauf si…
Sauf si, au lieu de partir du principe que vous devez apprendre le dictionnaire par cœur pour réussir, vous décidez de partir à l’inverse sur le minimum de mots à connaître pour avoir les points le jour de l’épreuve de vocabulaire du concours orthophonie.

Conseils pour apprendre le vocabulaire du Concours Orthophonie 

1/ Travaillez à partir des annales de vocabulaire du concours orthophonie 

La méthode la plus efficace, d’après les professeurs et les orthophonistes de l’équipe Orthophonie Académie, reste de partir des mots des annales du Concours Orthophonie  et de remonter sur les familles (étymologiques et sémantiques)

Avec une liste de mots et un exercice de vocabulaire par semaine, la prépa à distance Orthophonie Académie, vous donne les outils pour construire votre dictionnaire de vocabulaire du concours orthophonie et devenir incollable sur ces questions.

Des listes de termes susceptibles de tomber le jour du concours d’orthophoniste, classés par ordre alphabétique, vous sont proposées une semaine sur deux. Ces listes comptent 150 à 300 mots utiles pour le concours car déjà tombés, ou faisant partie des familles étymologiques ou lexicales les plus fréquemment demandées.

D’autres listes de mots vous seront fournies (une semaine sur deux). Celles ci ne seront pas classées par lettre, mais par thème. Par exemple, plusieurs fiches sur les paronymes et les synonymes vous permettrons de compléter votre dictionnaire. Les questions de vocabulaire du Concours Orthophonie de Paris, sont toutes fichées, elles sont largement susceptibles de retomber… de quoi provoquer le hasard en votre faveur !

Pour gagner du temps lors de l’apprentissage, les termes incontournables sont soulignés, commencez donc par travailler ceux-là !

2/ Ayez toujours un dictionnaire à portée de main !

Vous remarquerez que les termes sont notés, mais pas les définitions… cela fait partie de votre travail, de votre apprentissage… comme tout bon futur ortho, vous devez travailler avec un dictionnaire toujours à portée de main !

Dans les cases en face des mots, vous noterez la définition, les synonymes, les antonymes et éventuellement les paronymes. De plus, munissez vous de feutres pour créer un code couleur qui vous permettra au premier coup d’œil de distinguer le genre des noms, ainsi que les termes toujours au pluriel.

Remplir votre dictionnaire et l’apprendre va vous prendre environ une journée par semaine. Pensez bien que lorsque vous êtes penché sur votre dictionnaire, vous travaillez le vocabulaire bien sûr, mais aussi l’orthographe (ayez bien les mots à double consonne à l’œil ) et la grammaire (mots féminins / masculins utiles pour les accords). C’est donc tout sauf du temps de perdu !

Livres et ressources nécessaires pour préparer le vocabulaire du Concours Orthophonie

  • Votre prépa en ligne, Orthophonie Académie, vous propose des listes de termes à apprendre et des exercices, choisis par nos professeurs pour maximiser les chances de tomber au Concours Orthophonie. De quoi être parfaitement préparé pour le Concours !
Orthophonie Académie | Devenir Orthophoniste | Slide 1
  • Le dictionnaire est un outils indispensable pour vous. Nous recommandons l’usage du site du CNRTL (utilisé dans de nombreux concours) et du Petit Robert. Le CNRTL contient une section « synonymes » et « antonymes » très utile notamment pour se préparer aux questions de vocabulaire du concours orthophonie de Paris
Dictionnaire concours orthophonie
  • Les livres d’entraînements peuvent être un plus, pour les boulimiques de vocabulaire (attention toutefois à ne pas se disperser !)

Pourquoi devenir orthophoniste – Orthophonie Académie

Pourquoi devenir orthophoniste ?

Bien plus qu’une profession, le travail d’un orthophoniste est une réelle passion. Il s’agit d’une profession du paramédical ayant comme objectif la rééducation des troubles de la parole, du langage, de la communication sociale et de la déglutition. Chez plus de 58% des praticiens, le choix de devenir orthophoniste s’est imposé de lui-même, car il offre :

  • Variété d’opportunités de travail : durant leurs études, les orthophonistes sont formés à toutes les facettes de leur métier. Ainsi, une fois diplômés, plusieurs options de travail s’ouvrent à eux telles le cabinet indépendant, les centres de réadaptation, les centres de soins infirmiers qualifiés, les agences de santé, les sociétés ou entreprises (pour des services tels que la réduction d’accent), le système éducatif et bien d’autres.
  • Diversité des patients et des besoins : chaque patient traité en orthophonie est unique, sa prise en charge est donc unique ! En orthophonie l’ennui est quasi impossible.
  • Apprentissage continu : le domaine de l’orthophonie est large et en constante évolution. Il s’agit vraiment d’un travail évolutif !
  • L’indépendance : un autre avantage étonnant de cette profession est la possibilité d’être indépendant. L’orthophoniste peut avoir son propre cabinet médical dans lequel il travaille à temps plein, il peut également cumuler des emplois dans le secteur privé et le secteur public.
  • La créativité est de mise : un trait qui est crucial pour les orthophonistes est d’avoir la capacité d’être créatif. Parce que chaque client n’est JAMAIS comme le précédent, il faut toujours être créatif pour garder la thérapie intéressante, motivante et bénéfique. Le blog d’Orthonenette est ainsi spécialisé dans la création d’outils en orthophonie.
  • Possibilité de spécialisation : bien que les orthophonistes quittent l’école diplômés pour travailler dans tout environnement avec tout type de clients, ils ont la possibilité de se spécialiser dans divers domaines suivant leur attrait pour un type de public, un trouble spécifique ou une technique de prise en charge.

En somme, il ne s’agit pas de liste exhaustive, mais uniquement de certains avantages qu’offre la profession d’orthophoniste. Alors si vous êtes désireux de suivre ces études, Orthophonie Académie vous aide à bien commencer votre projet de vie en vous offrant la possibilité d’une préparation en ligne avec des cours et des exercices pour intégrer les écoles d’orthophonie.


Indication de l’orthophonie – Orthophonie Académie

Les champs d’intervention de l’orthophonie

L’orthophonie se définie comme étant la capacité à la prononciation normale, et par extension, l’orthophonie désigne la prise en charge paramédicale de certains problèmes chez l’enfant ou l’adulte.

Troubles relevant de l’orthophonie

Il existe différents troubles qui relèvent de l’orthophonie et qui surviennent à des âges différents. L’enfant et l’adulte peuvent être touchés.

  • Troubles de la parole : les troubles de la parole se définissent comme la difficulté à produire des sons correctement ou avec facilité lors d’un discours. L’exemple type de ce cas de figure est le bégaiement qui est une forme de disfluidité.
  • Les troubles du langage se produisent quand une personne présente un problème du langage réceptif se traduisant par des difficultés à comprendre les autres, ou quand le problème est au niveau du langage expressif qui consiste à partager des pensées, des idées et des sentiments. Les troubles du langage peuvent toucher soit la parole, soit l’écriture. Ils peuvent impliquer la forme (phonologie, morphologie, syntaxe) ou le contenu (sémantique).
  • Les troubles de la communication sociale se produisent lorsqu’une personne a des problèmes avec l’utilisation sociale de la communication qu’elle soit verbale et non verbale. Les personnes pouvant développer ce type de troubles sont les personnes atteintes de troubles du spectre de l’autisme et les individus ayant des lésions cérébrales traumatiques.
  • Les troubles des fonctions cognitives et de la communication comprennent les problèmes d’organisation de la pensée, d’attention, de mémoire, de planification et / ou la résolution de problème. Ces troubles se produisent généralement à la suite d’un accident vasculaire cérébral, d’une lésion cérébrale traumatique ou dans les cas de démence, en cas de maladie d’Alzheimer…. Ces troubles peuvent aussi être congénitaux.
  • Les troubles de la déglutition (dysphagie) concernent les personnes ayant des difficultés à avaler suite à une maladie, à la chirurgie ou à un AVC.

Retrouvez plus d’infos sur le site de la société française d’orthophonie


Concours orthophonie, épreuve de chant – Orthophonie Académie

But de l’épreuve du chant lors d’un concours d’orthophonie

Lors de l’entretien phono-articulaire pour le concours d’entrée en école d’orthophoniste (Besançon, Caen, Toulouse, Bordeaux ou encore Lyon), le jury demande au candidat de chanter. Cette épreuve peut sembler intimidante. Afin d’être bien préparé, Orthophonie Académie, votre allié à la préparation des concours d’orthophonie en ligne, vous explique le pourquoi du comment de cette épreuve et vous donne quelques conseils afin d’être bien préparé le jour J.

Tout d’abord, sachez qu’il ne vous ait pas demandé de chanter tel un professionnel. L’épreuve consiste à évaluer la confiance que vous avez en vous, à déceler des problèmes de déglutition ou de dysphonie, en d’autres termes pas de problème de voix chantée majeur. Cette épreuve sera dispensée devant un jury composé en général de deux personnes, un psychologue et un ORL pour l’école de Bordeaux, et deux orthophonistes pour l’école de Lyon.

Nos conseils pour réussir l’épreuve du chant

Notre premier conseil est de choisir préalablement la chanson et de s’y entrainer. Il est conseillé de choisir des chansons sur le langage ou la langue telles que les chansons d’Yves Duteil. Pensez à ne pas contracter les muscles du visage, de la bouche, des épaules afin de ne pas tirer sur les cordes vocales. Ainsi, vous vous garantissez une respiration costo-diaphragmatique qui permettra de maitriser l’expiration pour un bon soutien vocal. Lors de cette épreuve, il faut aussi faire attention aux résonateurs (larynx, pharynx, cavités buccale et nasale qui amplifient le son). Enfin, n’oubliez pas de bien articuler, de sourire et pensez aussi à soigner votre posture.

Pour finir trois lignes directives qu’il faut absolument maitriser :

  • Pas de coup de glotte : fermeture totale de la glotte puis ouverture rapide et sans voix, c’est-à-dire arrêt du souffle et de la voix (un coup de glotte crée un petit déclic pouvant être audible).
  • Pas de forçage vocal
  • Pensez à l’attitude générale : confiance en soi, sourire, mimique et regard