Concours Orthophonie de Rouen, que doit-on savoir dans cette dernière ligne droite ?

Concours Orthophonie de Rouen, que doit-on savoir dans cette dernière ligne droite ?

A J-4 du concours orthophonie de Rouen, les révisions pour le concours touchent à leur fin. Que ne faut-il pas manquer dans cette dernière ligne droite ?

1ère épreuve : l’épreuve de QCM (1 h 30)

La première épreuve que vous passerez au concours orthophonie de Rouen est celle dite de QCM. Méfiez-vous de cette épreuve qui comporte des notes éliminatoires. Et oui, vous avez bien lu : DES notes éliminatoires. En effet, l’épreuve contient 120 QCM répartis en 4 catégories : Orthographe Lexicale (OL), Maîtrise de la Langue et du langage écrit (ML), Science Grammaticale (SG) et Logique Calcul et Raisonnement (LCR). Chaque catégorie fait l’objet d’une note sur 20 et une seule note inférieure à 6 / 20 entraîne l’élimination du candidat. Et pour ne rien faciliter, les catégories de questions sont mélangées.

Le risque est de passer sur toutes les questions de la même catégorie. Imaginons que vous ayez des difficultés en tests psychotechniques : vous faites les questions dans l’ordre, à la n°2 vous bloquez et décidez de ne pas la faire, de même à la question n°7 puis à la n°9 et vous vous apercevez à la n°12 que ce sont toutes des questions estampillées LCR.

Pour éviter cet écueil, vous pouvez noter en marge du sujet les 4 catégories telles qu’elles sont indiquées sur le sujet : OL, ML, SG, LCR. Lorsque vous passez une question mettez une croix en face de la catégorie correspondante. Au bout d’une heure, faites un point et rectifiez le tir si vous avez négligé l’une des catégories.

 

2ème épreuve : l’analyse de texte scientifique (1h30)

Cette épreuve exigeante est corrigée seulement pour les 300 premiers à l’issue de l’épreuve de QCM.

Depuis 2015, cette épreuve est devenue une véritable course contre la montre puisqu’en une heure et demi, vous devez lire un article scientifique de 5 à 6 pages puis répondre à environ 30 questions…. Nous sommes bien d’accord avec vous, c’est presque impossible ! L’entraînement à cette épreuve, en temps limité, évidemment, est indispensable.

5 conseils qui pourront vous être utiles dans la manière d’aborder l’analyse de texte :

1/ Parcourez rapidement les questions avant de d

ébuter la lecture du texte. Vous pourrez ainsi repérer les questions les plus longues, qui sont celles rapportant le plus de points. C’est sur ces questions que vous concentrerez vos efforts. Dès la 1ère lecture, n’hésitez pas à souligner les passages qui vous semblent répondre à chaque question (vous noterez le numéro de la question dans la marge pour vous y reporter plus tard).

2/ Avant de répondre à une question reportez-vous au texte, de manière à ne pas déformer ou sur-interpréter les propos de l’auteur.

3/ Faites des phrases courtes, concises et utilisez le vocabulaire de l’auteur (sans paraphraser pour autant).

4/ Gardez un maximum de temps pour les dernières questions qui, traditionnellement, ont les plus gros coefficients. Il est donc essentiel de répondre très rapidement aux premières questions, généralement courtes, sans chercher à donner des réponses parfaites. Lorsque vous hésitez sur une question à réponse courte, passez la rapidement.

5/ N’hésitez pas à réaliser schéma, tableau ou graphique lorsqu’on vous le demande. Ce type de questions effraie beaucoup de candidats… il rapporte pourtant davantage de points que les questions rédactionnelles courtes. Pas la peine de rédiger une phrase si on vous demande un tableau… les points ne vous seront pas attribués !

Côté timing, comment s’organiser ?

–        3 min pour parcourir les questions sur le texte

–        20 minutes pour lire le texte attentivement et commencer à noter les paragraphes utiles pour la réponse aux questions.

–        30 à 35 min pour les 24 questions à réponse courte soit 1 min 30 par question en moyenne.

–        15 à 20 min pour la (les) qu

estion(s) à réponse plus longues et celles qui nécessitent un graphique, tableau, schéma…

–        15 min pour la question rédactionnelle longue (généralement la dernière de l’épreuve)

–        5 min de relecture (attention aux fautes d’orthographe !)

Préparation au concours orthophonie de ROuen concours blanc annales et exercices typiques de cette ville

Laisser une réponse