Faire ses études d’orthophonie à l’étranger : focus sur l’Allemagne, l’Espagne et la Belgique

par | 3 novembre 2020 | Astuces

Face à la sélectivité des écoles d’orthophonie françaises, de plus en plus de candidats décident d’étudier à l’étranger. Petit tour d’horizon des formalités d’entrée en Allemagne, en Espagne et en Belgique.

Étudier en Belgique

Les formalités d’entrée

En Belgique, les écoles d’orthophonie ne pratiquent pas de concours d’entrée. La seule barrière à franchir est un tirage au sort. En effet, pour limiter un afflux massif d’étudiants étrangers, le gouvernement a mis en place un système de quotas pour les non-résidents se limitant à 30 % maximum de la totalité des places disponibles.

Pour s’inscrire, il faut être titulaire du baccalauréat et avoir préalablement établi un dossier de demande d’équivalence avant le 15 juillet. Une fois cette démarche faite, vous pouvez postuler dans l’école d’orthophonie de votre choix, mais attention, vous ne pouvez candidater que dans une seule école à la fois. C’est ensuite le tirage au sort qui déterminera votre admission début septembre.

Les études

Pour faire des études d’orthophonie en Belgique, deux possibilités s’offrent à vous :

Au programme : psychologie, linguistique, sciences de l’éducation, sciences de la vie et neurosciences, logopédie et orthophonie (phonétique, langage oral, langage écrit, voix, sphère ORL, audition, phonation, déglutition). Une bonne maîtrise de la langue française orale et écrite est une condition requise à l’exercice de la profession et est évaluée lors du cursus. Plus d’informations en cliquant ici : https://www.euroguidance-france.org/partir-en-europe/belgique/les-etudes-en-logopedie-orthophonie/

Prix : comptez en moyenne entre 400 € et 800 € par an pour les frais d’inscription.

À noter : l’enseignement dispensé dans les Hautes Écoles est centré davantage sur la pratique professionnelle. La première année est très théorique et est souvent considérée comme étant la plus dure. Mais dès la deuxième année, les étudiants partent deux jours par semaine en stage et ont leurs propres patients. C’est eux qui réalisent intégralement les prises en charge. La pratique s’intensifie encore en troisième année avec trois jours de stage non rémunérés par semaine toute l’année.

Et ensuite ?

Les étudiants diplômés d’une Haute École (3 ans) ne peuvent pas pratiquer en France où les études d’orthophonie durent cinq ans. Ils doivent faire une demande d’équivalence du diplôme en déposant un dossier dans la région où ils souhaitent exercer. Une commission détermine ensuite le nombre d’heures de stages que les étudiants doivent effectuer avant de pouvoir exercer. Les candidats peuvent également choisir de passer une épreuve d’aptitude.

Envie d’en savoir plus ? N’hésitez pas à suivre le compte Instagram d’Alissa Bailleux, actuellement étudiante en 1re année à l’université de Mons, et celui d’Éva et de Marie alias Les Françaises à Bruxelles.

 

Étudier en Espagne

Les formalités d’entrée

Comme pour la Belgique, il faut obtenir l’équivalence du baccalauréat français vers le baccalauréat espagnol afin que la note soit ajustée. En Espagne, les études d’orthophonie sont très peu connues et donc les chances de voir sa candidature être acceptée sont grandes. L’admission se fait sur dossier. Il faut bien se renseigner sur son école, sur les stages et sur le calendrier à respecter. Par la suite, un numéro d’identité et un compte en banque espagnol vous seront demandés.

Les études

Les études d’orthophonie en Espagne durent 4 ans. Tous les cours sont en espagnol et ils sont denses : anatomie, biochimie, psychologie, linguistique, etc. Les cours ont lieu le matin ou l’après-midi, donc pour une semaine, il faut compter environ 25 h de cours. Les stages ne commencent que la troisième année, et en quatrième année, les étudiants doivent effectuer un long stage de 6 mois. Bon à savoir : certaines écoles permettent aux étudiants français de faire leurs différents stages en France !

Prix : s’agissant d’écoles privées, il faut compter en moyenne 5 500 € l’année.

Et ensuite ?

Pour exercer en France, il faut ici aussi faire passer son dossier devant une commission qui statuera sur un nombre d’heures de stage à accomplir. Ces stages peuvent concerner divers domaines, ainsi que diverses structures. Suite à la validation de ces heures de stage, l’obtention d’une équivalence est possible.

Vous avez des questions sur les études d’orthophonie en Espagne ? Rendez-vous sur le compte Instagram d’Andréa. Elle donne plein d’infos sur son parcours d’étudiante orthophoniste en Espagne et est très disponible en messages privés !

 

Étudier en Allemagne

Les formalités d’entrée

Dans certaines écoles, l’admission se fait sur dossier. Pour d’autres, il y a un concours écrit et oral. La musique tient une place importante durant la formation initiale. Aussi, certaines épreuves peuvent porter sur la musicalité : écrire une chanson, écrire un texte, test ORL, etc.

Les études

En Allemagne, la formation d’orthophoniste est normalement une formation en alternance dans une Berufsfachschule (école professionnelle) et dure 3 ans. Il existe la possibilité d’effectuer la formation dans une Fachhochschule (haute école spécialisée). Celle-ci s’effectue souvent en alternance avec une école professionnelle et permet d’obtenir le grade de bachelor. Bien entendu, tous les cours sont en allemand.

À la fin de son cursus, il est possible de poursuivre à la fac pour le grade de master (dans les domaines du management, de la pédagogie ou de la recherche).

En Allemagne, les cours sont moins théoriques qu’en France. Les étudiants reçoivent des patients dès la première année dans l’école. Pour l’obtention du diplôme, il y a des épreuves écrites et orales, ainsi que trois mises en situation concrètes. Les examens se font alors en présence de vrais patients, pour leur bilan ou leur séance de rééducation, sous l’œil des examinateurs et des professeurs.

Prix : il existe des écoles privées et publiques (pour les écoles privées, la moyenne est de 5 000 € l’année).

Et ensuite ?

Pour exercer en France, la procédure est la même qu’en Espagne et en Belgique. Des stages sont requis pour valider son diplôme et obtenir son équivalence.

Pour aller plus loin, on vous invite à écouter l’épisode spécial réalisé par OrthosPower sur les études d’orthophonie en Allemagne. 

Partagez cet article :

Émilie Ipotesi

Émilie Ipotesi

Emilie est la responsable pédagogique de la formation. Docteur dans le domaine scientifique, elle possède 15 ans d’expérience dans le secteur de la formation médicale et paramédicale.
Emilie est responsable de la création des programmes de formation et de l’encadrement pédagogique des apprenants.