Orthophonie et maladie d’Alzheimer – Orthophonie Académie

Le rôle que joue l’orthophoniste dans la maladie d’Alzheimer

Comme nous l’avons dit dans un article précédent, l’orthophonie comme discipline de rééducation, offre la possibilité de se spécialiser dans le traitement des enfants, des adultes ou encore dans un certain type de trouble. Beaucoup sont surpris d’apprendre que les orthophonistes ont développé des stratégies thérapeutiques spécifiques qui peuvent aider les adultes souffrant d’une lésion cérébrale post-traumatique (TBI), d’un accident vasculaire cérébral, d’une déficience cognitive légère ou d’une démence. Dans ce sens, quelques orthophonistes se sont spécialisés dans le traitement de la maladie d’Alzheimer.

Mais en quoi les orthophonistes peuvent-ils aider les patients qui souffrent de la maladie d’Alzheimer ?

La thérapie cognitive pour la maladie d’Alzheimer

Les orthophonistes ne peuvent pas faire le diagnostic de la maladie, ils sont formés pour travailler avec les patients souffrant de pertes de mémoire ou d’autres troubles cognitifs, tant pour améliorer les fonctions perdues que pour enseigner aux patients comment compenser leurs déficits.

Rôle de l’orthophoniste dans la maladie d’Alzheimer

Quand un orthophoniste travaille avec des patients atteints de la maladie d’Alzheimer, il faut que les objectifs de communication et cognitives restent individualisés et fonctionnels. L’une des parties les plus gratifiantes du travail de l’orthophoniste est que chaque patient est unique dans la façon dont il réagit face à ses propres limites. Une collaboration est instaurée entre le praticien et son patient pour identifier quelles stratégies ou approches seront les mieux adaptées à ses besoins. Il est important pour les thérapeutes de maximiser les points forts du patient, plutôt que de tenter d’améliorer ses faiblesses. Comme l’état d’un patient évolue (la démence progresse), l’orthophoniste doit identifier des stratégies compensatoires appropriées. Il doit aussi sensibiliser les membres de la famille et le personnel soignant sur ce qu’ils peuvent faire pour aider leur proche à lutter contre cette maladie.

Les principaux enjeux et défis

L’orthophoniste est confronté, lors du traitement de la maladie d’Alzheimer, à trois grands problèmes rencontrés par les patients. L’approche que doit avoir un orthophoniste, doit être holistique (considération de l’individu dans sa globalité) et tous les traitements mis en place au cours de la maladie doivent tenir compte de ces trois problématiques :

  • Le sentiment d’isolement : Les patients ne peuvent pas assister à de nombreuses rencontres sociales en raison de leurs pertes cognitives mais également à cause de la stigmatisation qui existe encore dans notre société envers ceux ayant des pertes de mémoire. La communication peut aussi devenir plus difficile, car ils ont du mal à comprendre et à s’exprimer. Les interactions significatives avec les autres sont essentielles à la qualité de vie et au sentiment général de bonheur.
  • Le manque de stimulation et de participation à des activités significatives : les patients ne travaillent plus et ne peuvent plus participer à des activités stimulantes. Les patients peuvent alors se sentir comme un fardeau pour leur entourage.
  • La perte de dignité : certaines personnes peuvent parler avec les malades d’Alzheimer avec un ton condescendant ou leur rappeler leur maladie à chaque instant.

Laisser une réponse